Fais Moi Quoi ?

Y'a pas que les jeux vidéos dans la vie ! Le jeu est partout. La convergence des médias et l'Internet des objets transforment le quotidien en un véritable terrain de jeu. Nous étudions les nouvelles expériences de jeu. Si la vie n'est pas un jeu, alors piratons-la !

La ville comme terrain de jeux : petit tour des jeux géolocalisés

Au commencement… le cocktail miracle : GPS, 3G et téléphone

Bon, je ne vais pas refaire un petit état des lieux extatique des possibilités infinies que nous offre cette centaine de grammes de plastique, métal et silicium lovée dans le creux de la main, bien à l’abri dans sa housse, devenue à la fois notre assistant personnel, notre confident et notre faire-valoir pour briller en société. Je veux parler bien entendu du Saint Smartphone, celui pour lequel on s’écharpera en querelles quasi-stériles en fonction du camp que chacun aura choisi (généralement, les arguments ne vont pas plus loin que « le mien c’est le meilleur » ou « regarde le tien, il n’a pas les belles animations fluides, et puis il est moche » et le grand classique « le tien, c’est un attrape-pigeons ! »).
Je ne rappellerai pas non plus que tout smartphone qui se respecte (soit depuis 2007 au moins) se doit d’être équipé de tout un tas d’équipements pour dialoguer avec le monde qui l’entoure… GSM, Edge, 3G, Wifi, Bluetooth, GPS sans parler de celles qui arriveront incessamment sous peu (4G et surtout la NFC). Leur présence ouvre donc une palette d’usages que seule la créativité saurait limiter.

Utiliser le smartphone comme plate-forme de jeu, ce n’est pas nouveau. Quiconque n’a pas fait une partie d’Angry Birds, de Plants Vs Zombies ou de Robo Defense sur son iPhone ou son Androphone lève la main. Ces petits jeux de qualité et souvent addictifs occupent bien le temps dans les transports en commun, aux toilettes ou sous la couette les longs soirs d’hiver. Alors c’est très bien tout ça, mais ça n’est que la tendance à fusionner la console de jeux avec le téléphone. D’ailleurs, la première réelle tentative récente (Nokia s’y était brisé les dents avec son N-Gage il y a quelques années) nous vient de chez Sony avec son Xperia Play. Sans parler de modèles à venir qui embarqueront une réelle solution graphique (à base de Nvidia Tegra par exemple), sans parler des premières tentatives d’intégrer un affichage 3D sur un téléphone. Mais si finalement, nous devenions les véritables acteurs du jeu et que le smartphone devienne un prétexte à se remuer un peu la couenne ?

Location, location, location

Geocaching par Garmin

Geocaching en France? Helloooooo, Is anybody there?

On parle alors de Location-Based Game, un jeu en règle générale multijoueurs dont le gameplay dépend de la position des joueurs au moyen de leur GPS ou de tout autre dispositif permettant leur localisation (en utilisant les relais GSM par exemple).

Les jeux qui font appel au GPS d’un téléphone mobile ne sont pas non plus nés avec l’apparition de l’iPhone, fort heureusement. L’un d’entre eux que l’on nomme Geocaching (et dont vous avez déjà entendu parler ici) existe depuis les années 2000. Pour rappel, le principe repose sur des containers dans lequel sont stockés des objets de faible valeur, ainsi qu’un journal de bord. Les joueurs se mettent en chasse de ces geocaches à partir des coordonnées indiquées sur un site. Une fois trouvée, le joueur peut récupérer un objet caché et le remplacer par un de valeur similaire. L’idée est de faire découvrir des lieux, des points d’intérêts etc. parfois de corser un peu le jeu de piste en recourant à des énigmes. Malheureusement, le Geocaching est peu pratiqué en France, comme le montre la carte d’OpenCaching, développée par le fabricant de GPS Garmin : c’est le vide intersidéral en France ! Le Geocaching

TurfWars

Turf Wars ou les guerres de territoires, finalement, comme dans la vraie vie.

dispose d’un grand nombre de variantes pour lesquelles je vous invite à faire un petit tour sur la page Wikipédia afférente.

On citera aussi les jeux de territoire, tel que Turf Wars, disponible uniquement sur iOS (les appels plaintifs d’utilisateurs d’Android ne semblent pas avoir été entendus pour le moment). Ici, c’est tout simplement le principe de Mafia Wars adapté au monde réel. Chaque joueur doit asseoir son influence sur une zone géographique et éviter de se la faire piquer par ses petits voisins jaloux. Pour le reste, on retrouve un système de missions à réaliser afin de permettre à son gang de se développer, le faire évoluer de façon à rendre une position tenu beaucoup plus difficile à prendre par un adversaire, tenir compte de la présence de la police et bien entendu répondre à toute agression venant des gangs voisins.

Quelques autres exemples

Je viens surtout de citer quelques jeux multijoueurs se basant sur la position dans la ville. Pour ceux qui auraient envie de se faire une petite partie en solo, il existe quelques titres qui vous feront marcher. Pour ça, un petit tour sur son Market favori, et quelques jeux, principalement basés sur Google Maps deviennent disponibles.

Tron LiveCycle

Tron LiveCycle : Le bon vieux principe du Snake

  • Tron Livecycle (iOS, Android, gratuit) : Composant du marketing autour du film Tron Legacy sorti à la fin de l’an dernier (et se définissant abusivement comme le premier jeu basé sur la géolocalisation sur mobile, tss), ce petit jeu vous propose de revivre la scène des motos traçant des lignes colorées. A charge pour le joueur de tracer un itinéraire emprisonnant ses adversaires et le forcer à se crasher contre sa ligne.
    En gros, c’est le bon vieux principe du Snake. L’application comporte un mode multijoueur accessible via sa liste d’amis Facebook, même si ces derniers ne sont pas à proximité (dans ce cas, les deux positions se superposent). Fort malheureusement, il n’est présent que pour les possesseurs d’un iPhone (et j’entends les utilisateurs d’Android hurler de rage à des kilomètres à la ronde). Pour l’avoir testé rapidement en solo, le jeu est simple et bien fichu, mais l’intégration Facebook pourra en rebuter certains. Jetez un petit coup d’œil sur le trailer :
  • Pac Map Maps

    Vous aussi faites *waka waka waka* en marchant dans la rue !

    Pac Map (Android, gratuit) : Malheureusement, vous ne pourrez pas jouer à cette version réelle de Pac Man, pour des raisons de propriétés intellectuelle, Namco (propriétaire de la marque PacMan) a gonflé ses pectoraux et menacé des pires châtiments le développeur qui a osé développer un pac-man sans sa royale autorisation (Namco a raté au passage une bonne occasion de proposer une alternative rigolote d’un des plus vieux et plus populaire jeu vidéo ; source androidpolice.com). Pour le reste c’était le même principe de jeu : courir dans son quartier pour manger les petites pastilles jaunes en évitant les fantômes. L’auteur, qui a retiré toute application et référence à son jeu.
    Mais comme rien ne se perd dans la communauté Open Source, l’auteur a repris sa mécanique, modifié un peu le gameplay et sorti Home Invasion , où le joueur est aux commandes d’un vaisseau alien devant détruire des cibles disposées sur la carte (marquées des pastilles de couleur). Il devra en revanche éviter ou combattre les tanks des militaires qui chercheront à l’arrêter.

    Zombie Run

    Braaaaains! Zombie run, l'appli qui vous fera fuir

  • Zombie, Run ! (Android, gratuit) : Derrière ce titre on ne peut plus clair se cache une application toute simple, A partir de votre localisation, vous définissez un point d’arrivée. Entre lui et vous, des zombies, dont la densité et la vitesse de déplacement sont paramétrables (de « controlled outbreak » à « Total pandemic » et de « (2 mph) Night of the Living Dead » à « (8 mph) 28 Days Later ». A vous ensuite d’adapter votre parcours aux déplacements des zombies, et surtout, préparez-vous à fuir si jamais vous êtes repérés ! A ce moment, l’icône représentant le mort-vivant vire au rouge et se déplace dans votre direction. Tout fan de films de zombie y trouvera plutôt son compte, d’autant qu’une version multijoueur en bêta est disponible (que nous ne manquerons pas de tester, cela va sans dire). Celle-ci ajoute notamment la possibilité de fortifier une zone pour les autres joueurs. Il n’y a pas (et à vrai dire, ça serait le comble de « l’awesomeness ») de moyen d’incarner en multijoueur un zombie se mettant en chasse contre sa proie. Quelques bémols toutefois : le jeu manque cruellement de « polish » et se réduit au minimum en termes de graphismes. Pire, les zombies passent à travers les murs, quand vous êtes cantonnés à la voirie. On notera aussi le manque de documentation (même si en réfléchissant quinze secondes, on comprendra son fonctionnement) Pour qui rentre dans le trip zombie (« Braaaains ! »), Zombie, Run ! est un must have.

Les jeux localisés vous feront encore plus marcher

C’est Roselyne et son mangerbouger.fr qui va être contente ! Non seulement vous mettez le nez dehors, vous faites de l’exercice et le tout en s’amusant ! Ces trois jeux montrent tout leur potentiel dans un environnement urbain plutôt bien maillé et peu fréquenté. Bien entendu, évitez d’utiliser ces applis au volant, ça serait bête de faire plaisir à Darwin ! D’ailleurs, Tron LiveCycle a un mécanisme intelligent pour éviter ce genre de comportements. Le trait de lumière qui apparaît sur notre parcours dépend d’une jauge de puissance et devient discontinu au fur et à mesure que la vitesse augmente. Si l’on va trop vite (comprendre : si on a triché en utilisant une voiture), la jauge de puissance se vide rapidement et le joueur laisse passer des « trous » dont ses adversaires pourront profiter.

J’ai personnellement testé « Zombie, Run ! » en faisant exprès de quitter le métro deux stations avant celle à laquelle j’ai l’habitude de descendre et rejoindre mon appartement à pied. En difficulté moyenne, c’est déjà un certain challenge d’arriver à destination. Outre le fait que les putrides puissent traverser les murs et que les ennemis virtuels ne consistent qu’en une série de points sur une carte, on se retrouve vite pris au jeu. Ce qui fait que sur un trajet d’un kilomètre à vol d’oiseau, j’en ai parcouru le double, dont la moitié en courant. Et j’ai perdu. Moi qui cherchais un moyen de me motiver pour courir un peu plutôt que de rester planté sur ma chaise, je crois que j’ai trouvé ! Pour amoindrir le défaut du déplacement des zombies, je compte bien aussi faire l’essai en rase campagne ou en forêt, où la possibilité de couper à travers bois pourra prendre tout son sens !

Capture d'écran de l'application Foursquare

Foursquare ou la "gamification" au service du marketing

A travers ce billet qui ne se veut qu’un aperçu parcellaire du jeu localisé, j’ai souhaité évoquer les autres manières de jouer avec son smartphone et faire de son environnement un gigantesque plateau de jeu. J’aurais pu parler de Gowalla ou de Foursquare, un réseau social qui utilise la géolocalisation et des mécaniques de jeu pour récompenser des joueurs (lesquels deviennent « maires » (mayors) d’un lieu où ils ont indiqué s’être rendus). Il y a encore beaucoup de potentiel à exploiter avec ce type de jeux.

Le développement annoncé de la NFC (Near Field Communication), laquelle permettra par exemple de transformer son téléphone portable en moyen de paiement ou d’accès à un lieu (carte de transport, de parking etc.) pourrait occasionner de nouvelles interactions. Par exemple, un jeu de chasse au trésor avec des tags NFC disséminés dans la zone de jeu. Il reste donc encore beaucoup à inventer.

7 comments to La ville comme terrain de jeux : petit tour des jeux géolocalisés

  • Bonjour,
    une petite précision concernant le géocaching présenté ici comme inexistant en France et mentionnant les caches comme se trouvant dans un vide sidéral! Il s’agit ici du site de Garmin qui flairant un certain filon a voulu créer son propre réseau de geocaching.
    Il suffit de consulter la carte des caches disponibles en France http://www.mides.fr/geocaching/map/carte_full.php?flag=5
    pour se rendre compte que cette activité est très développée au travers du site de geocaching officiel http://www.geocaching.com/
    Philippe

  • Bonjour,
    Je lis votre article qui m’intéresse beaucoup.
    Je tiens un blog consacré aux fêtes, enfants et adultes et je viens d’ouvrir une boutique avec le projet de commercialiser des animations téléchargeables.

    L’idée de jeux de piste et chasses au trésor pilotés avec les smartphone m’intéresse beaucoup. Mais à lire votre article, je comprends que l’offre existante, mis à part le geocaching que je connais, concerne surtout des jeux en solo.
    Qu’est-ce qui pourrait être proposé comme chasse au trésor par exemple à un groupe qui voudrait jouer en équipes dans Paris pour un enterrement de vie de garçon ou fille, ou des jeunes ados (qui ne savent plus quoi faire pour fêter leur anniv’ de 12, 13 ou 14 ans)? Connaissez-vous des auteurs qui travaillent sur ce genre de jeux ?

    Claire

  • alex

    Coucou !
    Très intéressant cet article qui me donne de nouveaux jeux à tester.
    Je voudrais signaler l’existence de « GPS Mission », qui permet de créer ces propres parcours/jeux d’aventure en ville grâce à un éditeur de niveau assez bien fait, ma fois. Très ergonomique, même si un peu limité. Site facile à trouver sur le web. Du même développeur, un jeu de traque au fantôme qui lui n’est pas terrible.

  • Salut alex,
    Nous avions présenté le jeu GPS Mission qui présentait un gros potentiel à l’époque. Potentiel inexploité à mon opinion. Ils auraient du porter plus d’attention aux partenariats et la création de missions premium de qualité.
    http://www.faismoijouer.com/2009/10/23/gps-mission-un-jeu-geo-localise-sur-mobile/

  • [...] les potentialités de Google Maps pour proposer un jeu de course innovant. Voilà qui nous change des jeux basés sur la géolocalisation – mais l’expérience est-elle vraiment à la hauteur du concept [...]

  • its lovely stuff you’ve written up on your blog. Have been searching for details on this all around. Nice blog

    Hope you would like to read about inflatables montreal

  • JD

    Je viens de tomber un peu par hasard sur ce site (et cet article). Je me permet donc d’ajouter un titre à cette liste: Meatspace Invasion.
    Un jeu IOS gratuit, où les joueurs peuvent jouer en collaboration (ou en solo) pour résister contre les « Invaders » menaçant leurs rues, très réussi graphiquement et au gameplay plutôt varié.
    A tester pour les intéressés…

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>