Fais Moi Quoi ?

Y'a pas que les jeux vidéos dans la vie ! Le jeu est partout. La convergence des médias et l'Internet des objets transforment le quotidien en un véritable terrain de jeu. Nous étudions les nouvelles expériences de jeu. Si la vie n'est pas un jeu, alors piratons-la !

La Théorie du Fun

The Fun Theory est un site qui diffuse trois vidéos dans lesquels des créateurs ont développé des installations ludiques qui incitent à un comportement responsable. Quelle bonne idée ! Un grand concours est organisé. Nous sommes tous invités à déposer nos idées de jeux sur le site avant le 15 Novembre.

Depuis quelques temps, quand on parle de Fais Moi Jouer à des gens qui ne connaisse pas le blog, on a tendance à parler de nouvelles expériences de jeu plutôt que de Jeux en Réalité Alternée. Pourquoi ? Déjà, ce terme est assez réducteur et cache bien des formes de jeu. Mais surtout, les jeux que nous aimons tendent plus à nous surprendre car ils jouent avec la vie de tous les jours. On adore les jeux qui jouent avec notre réalité, notre environnement habituel. C’est alors le jeu qui vient à nous et non l’inverse.

Fun TheoryVolkswagen  a toujours véhiculé une image de marque décalée et anti-conformiste avec un humour qui ne sacrifie jamais la qualité du message. On peut donc dire que Volkwagen est une marque qui a un bon capital happiness. Malgré la nature virale et commerciale de l’opération, nous sommes très heureux de voir une marque s’engager dans le life hacking tant défendu par un de nos maîtres spirituels ; Jane McGonigal. Elle défend en effet l’idée que notre société doit valoriser le bonheur et encourager le fun. Il parait que l’on peut rire de tout, pourquoi ne jouerait pas avec tout, tout le temps, partout, avec tout le monde.

6 comments to La Théorie du Fun

  • jane mac gonigal en maitre spirituel
    WAOU!
    t’y vas fort
    cool!
    soyons fun
    et fou!

  • Il faut dire que l’admiration de Julien pour Jane remonte à très, très longtemps ;) C’est normal qu’il en parle ici et là…

  • Jane mac gonigal réussit à transformer la convalescence d’un traumatisme crânien en expérience de jeu, alors là chapeau bas …

    Cela dit c’est une super idée pour enrayer une dépression, reste à convaincre les malades

    • C’est sûr, c’est un peu désarmant – peut-être de la même manière que l’humour noir ne passe pas forcément avec tout le monde ? Cependant (et comme d’habitude ça n’engage que moi) la transition du processus thérapeutique en jeu peut peut-être permettre au patient, dans une certaine mesure, de prendre du recul par rapport à sa situation et lui donner des repères plus parlant qu’un taux d’oxygénation ou d’hématocrites. Quelque chose d’un peu moins froid, et d’un peu plus organique, humain…Joueur, quoi !

      Evidemment, ce n’est pas pour tout le monde et je ne pense pas que l’objectif de Jane soit de généraliser la chose à tout le monde – juste à celles et ceux dont la personnalité leur permet d’accrocher à ce genre de proposition.

  • @Thomas, non je crois que c’est juste une sorte de thérapie, qu’elle a testé sur elle d’ailleurs !
    une thérapie par le jeu avec des missions à réussir pour se sortir du cercle vicieux de la dépression due à la maladie (ou à un accident)
    Elle est vraiment très forte et ses jeux ont une poésie rarement atteinte. (voir cryptozoo)

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>